Faites de vos présentations des blockbusters

Réussir ses présentations en anglais

Tout le monde connaît le film Le Grand Bleu. Ce chef-d’œuvre cinématographique sur la rivalité entre deux apnéistes est devenu un classique universel du jour au lendemain, et a permis au réalisateur Luc Besson de se faire un nom en tant que réalisateur de premier plan.

Tout le monde connaît The Big Blue, mais combien de personnes savent qu’il existe deux versions du film ?

Besson a tourné la fin originale pour la plupart des pays du monde, mais a ensuite tourné une fin différente pour les États-Unis. Pourquoi ? Parce qu’il a reconnu que la conclusion ambiguë de la version européenne manquait de la précision et de la structure que les Américains recherchent dans la résolution d’un film. (Pas de spoilers ici, mais si vous voulez voir les différentes fins par vous-même, il suffit de comparer « Le Grand Blue (scène de fin) » et « The Big Blue USA Version Ending » sur YouTube).

Puisque nous sommes sur le sujet, lesquels vendent le plus de billets dans le monde : les films américains ou les films français ? De toute évidence, ce sont les films américains, et ce parce que la nature explicite et progressive des films américains est plus facile à suivre pour des publics d’origines culturelles diverses que le style cinématographique français, plus subtil.

Pour continuer sur cette lancée, si vous devez faire une présentation internationale devant un public multiculturel, quelle est la meilleure façon de faire en sorte que votre discours fasse mouche ? C’est simple, faites une présentation qui ressemble à un film hollywoodien !

Ce conseil n’est pas aussi absurde qu’il peut paraître. Tout comme le scénario d’un film à succès, il existe un format très clair et structuré pour une présentation internationale. Utiliser ce schéma pour construire un discours efficace (quel que soit le sujet : commercial, financier, pédagogique, informatif…) est aussi simple que de remplir les blancs. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas du tout compliqué de remplir ces cases, mais que la plupart des personnes dont l’anglais n’est pas la langue maternelle n’y sont pas habituées.

Par exemple, connaissez-vous la règle des trois (« Tell them what you will tell them, tell them, tell them what you told them« ) ? Qu’est-ce qu’un pitch ? Quelle est la différence entre le pitch et the purpose (l’objectif) ou the hook (l’accroche) et le pitch ? Plus important encore, comment pouvez-vous utiliser tous ces éléments pour susciter l’intérêt de l’auditoire et le maintenir pendant toute la durée de votre intervention ?

Ces concepts ne sont pas du tout compliqués, ils sont simplement sous-utilisés en Europe en raison des différences culturelles. L’exploration de leur usage est simple et directe car leur apprentissage ne nécessite pas de longues explications théoriques. Non, la maîtrise des éléments de base d’une présentation efficace est extrêmement terre à terre et la manière de les apprendre passe par des exercices pratiques et concrets qui peuvent être facilement reproduits par la suite.

Si vous souhaitez apprendre comment rédiger une présentation :

  • En anglais
  • À partir de zéro
  • Sur n’importe quel sujet
  • En moins d’une heure

…alors contactez Élysées Langues.

En seulement deux jours en face à face (ou 3 ½ jours par vidéo), vous apprendrez les secrets pour faire une présentation internationale que le public voudra entendre. En plus de couvrir le format d’un discours réussi, vous découvrirez des astuces que les Anglo-Saxons utilisent pour susciter un engagement de l’auditoire, mais vous passerez également en revue certains des aspects les plus complexes des présentations.

Le langage corporel, par exemple, peut être utilisé pour accroître le soutien de vos auditeurs, que la présentation soit faite debout sur scène, à l’avant d’une salle de réunion, ou même assis derrière votre écran d’ordinateur.

De plus, vous obtiendrez des suggestions sur la manière d’améliorer votre accent, votre intonation et votre rythme. Comme le français, de nombreuses langues européennes sont plus monotones que l’anglais, il est donc nécessaire d’apprendre à donner du punch à votre style d’élocution pour maintenir l’attention de votre public.

Enfin, beaucoup de personnes dont l’anglais n’est pas la langue maternelle trouvent que la partie la plus difficile d’une présentation est la séance de questions-réponses à la fin. Le programme de présentation d’Élysées Langues vous apprend à répondre aux questions difficiles que vous ne comprenez pas, et à éviter de répondre aux questions auxquelles vous ne voulez pas répondre !

Faire des présentations internationales est aussi facile que 1, 2, 3… mais seulement si vous savez ce que « 1, 2, et 3 » représentent. Grâce à une formation très pratique, les stagiaires quittent le cours Élysées Langues avec tous les outils dont ils ont besoin pour rédiger et présenter une présentation parfaite le lendemain.

Alors, qu’attendez-vous ? N’êtes-vous pas prêt à créer des présentations blockbuster qui feront de vous une star ?

Contactez Élysées Langues:
en remplissant notre formulaire de contact
par téléphone 01.44.09.99.22
par email contact@elylangues.com

Présentations

Pour vous formez

Découvrez notre méthode en 3 étapes, axée sur l’oral et la mise en pratique ciblée, afin d’améliorer la qualité de vos présentations en anglais.